Maison-Piscine, Port d'Alon, Saint-Cyr-sur-Mer

PRIX AMC PREMIÈRE OEUVRE 2003 / NOMINÉ PRIX MIES VAN DER ROHE 2005

Maître d'ouvrage : privé

Mission : MOP

Statut : indépendant

Projet : livré juillet 2003

Budget : 720.000 euros HT

Surface : 400 m²

Photographie : Philippe Ruault

Alias : Villa Thomke / Villa Le Cap


Le client, un aventurier suisse, achète une villa à un copain sur un coup de tête. 

L'affaire semble bonne, une villa bucolique de 250 m² sur la Côte d'Azur. Certes, le Mistral souffle fort, mais la vue s'ouvre à 220° sur la Méditerranée depuis la terrasse. Au pied de la maison, 3000 m² de terrain qui descend vers la mer.

 

Mais le constat n'est pas si rose... 40 ans après sa construction, la villa de 1965 n'est plus habitable en l'état.

1 - Les voisins ont construit en plein milieu du panorama.

2 - Depuis la Loi Littoral, un sentier de randonnée passe proche de la maison et ruine l'intimité des habitants de mai à septembre.

3 - L'aménagement original du logement est devenue obsolète : des petites pièces orientées nord ne sont plus adaptées à la façon d'habiter contemporaine sur la côte.

4 - La villa d'origine est tout de même un bel ouvrage : Les fondations sont sûres et sont tout à fait capables de supporter des charges supplémentaires.

 

La réglementation urbaine locale est rigide : 50 m² d'extension maximum, et des tuiles sur le toit. Manque de pot, la villa existante remplit déjà l'emprise constructible au sol. Écrite dans les années 50, le plan local d'urbanisme n'a pas su prévoir l'engouement de la population pour les piscines privées.

En appliquant strictement la règle, la forme ressemble étrangement à un burger newyorkdéliresque : Au sol l'existant, l'extension au milieu et la piscine dessus. Reste à tasser un peu pour obtenir une hauteur réglementaire.

 

Au Rez-de-Chaussée : Les chambres fraîches et confortables sont conservées en l'état. L'extension au-dessus vient dépasser en porte-à-faux au sud pour abriter une terrasse jardinée protégée du soleil. Un nouveau couloir vient la relier à l'entrée au nord. 

 

A l'étage : On casse tout et on reconstruit comme suit.

1 - Pour garder un panorama agréable on "cadre" des séquences correspondant aux pièces de vie, en prenant bien soin d'exclure les nuisances du paysage.

2 - Ces pièces-paysages sont des grottes. De l'extérieur, l'ombre et la réflexion du vitrage protège des regards indiscrets.

3 - Chaque pièce-paysage correspond à une orientation solaire : Depuis les chambres, on voit se lever le soleil ; A midi, le soleil baigne le salon ; Et le coucher de soleil agrémente la dégustation de whisky dans la bibliothèque.

4 - La façade nord est conservée pour ménager la sensibilité des riverains et des édiles.

5 - Le béton de l'extension est teinté pour mieux marier la nouvelle structure avec son environnement naturel.

 

Sur le toit : A partir d'une certaine hauteur, le sol devient anecdotique. Le toit devient un espace accessible à part entière.

1 - Une piscine sans bords vient décrire un horizon artificiel à 360° faisant disparaître le sol en même temps que les randonneurs. Au centre la terrasse est une île au milieu de l'eau. 

2 - Le fond de la piscine est noir. Aucune réflexion parasite. La surface de l'eau est fidèle à la couleur de la mer. Grise, blanche, bleue.

Partager le projet :