Maison-Hangar , Saint Cyr sur mer

Maître d'ouvrage: privé

Mission: MOP

Statut: indépendant

Projet: livré en décembre 2007

Budget: 240.000 euros HT

Surface: 240 m²

Photographies: Ludovic Beyan - Espaces Atypiques

Le client  s’est porté acquéreur en 2005 d’un joli terrain, malheureusement nanti d’un épouvantable permis de construire obtenu à l’économie par le vendeur : un « cigaloun » à la sauce provençale avec douze pentes de tuiles en tous sens, des faux arcs en béton, des colonnes râblées, un enduit saumon, etc.

La demande consistait en un projet plus conforme aux attentes de la famille. Malheureusement, la zone venait d’être classée au titre de la loi littorale, impossible donc de déposer un nouveau permis si ce n’est un permis modificatif.

 

Nous avons proposé de procéder en cochant un minimum de cases « à modifier » sur le formulaire de demande, afin que la définition administrative soit presque identique à celle du projet précédent (shon, hauteur, emprise, accès…) tout en redéfinissant un nouveau projet.

 

Bingo !

 

Cela fait, nous avons du adapter notre proposition à un budget très serré de 1000 €/m², terrasse incluse. Nous avons proposé la forme la plus simple imaginable : un hangar agricole de plan rectangulaire en agglomérés ciment, couvert d’une toiture en PST à deux pentes.

Le volume est opaque sur trois cotés, pour reporter la totalité des ouvertures sur la seule façade sud.

Une paroi ouvrante en double hauteur donnant accès à une terrasse de 50m² qui court sur toute la longueur de la maison.L’hiver, le soleil profite de la double hauteur pour pénétrer très profondément à l’intérieur de la maison. L’été, le débord de toiture de 3 mètres protège les vitrages du rayonnement direct et de l’effet de serre.

 

Dans le hangar, nous avons disposé deux boites de part et d’autre du volume :

  • La première est suspendue. Elle abrite les chambres, dressing, salle de bain, et terrasse des parents. Au dessous, nous avons logé la cuisine ouverte, et la salle à manger.
  • La seconde boite est simplement posée par terre. Elle abrite l’espace dédié aux deux enfants : chambres, salle de bain, garage à vélos. Sur cette dernière, une mezzanine servira d’espace de jeu ou de travail, au gré de l’évolution de la famille.

 

Entre les deux boites, un espace de séjour en double hauteur s’étire en continuité de la mezzanine
et de la cuisine. Il accueillera l’intense vie sociale de la famille, explicitement décrite lors de la commande.

Le hangar est posé en équilibre sur un terrain en forte pente. Il affleure le terrain naturel sur sa façade nord, où se trouvent les parkings et la porte d’entrée. Au sud, le volume est suspendu sur de fins poteaux métalliques six mètres au dessus su sol. La terrasse se développe ainsi au niveau des frondaisons des nombreux pins et cyprès du terrain, quelque part entre ciel et terre.

 

La villa est  achevée. Les clients ont emménagé pour les vacances de fin d’année 2007.

 

 

Partager le projet :