Complexes de bureaux : Hangars G4 et G5, Bordeaux

Maîtrise d'ouvrage : K&B Gironde

Mission : ESQ, APS, APD, DPC, PRO, ACT, suivi architectural

Projet : en chantier

Budget : 10 500 000 euros HT

Surface : 9500 m²

Ce complexe de bureaux est une réalisation complète pour son aménagement intérieur et extérieur. Son gabarit et sa largeur de 40 m sont imposés bien qu’inadaptés à une trame de bureaux conventionnelle. Plusieurs propositions sont envisagées.

  • La première suit un dispositif en pyramide où les bureaux sont aménagés en gradins sur des terrasses et où le cœur aveugle reçoit un parking. L’ensemble est enveloppé par une superstructure.
  • La deuxième adopte un principe plus aléatoire de volumes éparpillés sous une coque. A la manière d’une ville, des passages, des rues et des petits édifices prennent place les uns avec les autres.
  • La troisième option est la plus conventionnelle et s’apparente à une halle. La largeur importante a conduit à créer une rue centrale éclairée zénithalement et générant ainsi deux barres aux dimensions standard de bureaux.

 

La dernière option adoptée alterne des barres de bureaux aux dimensions standards et des patios plantés d’arbres de haute tige. L’aménagement des espaces extérieurs est une programmation supplémentaire que nous avons proposée et participe à l’amélioration des conditions de travail ainsi qu’à la communication de l’entreprise.

 

Les espaces de travail sont positionnés de façon perpendiculaire à chaque façade et permettent un cloisonnement libre. Les chemins de câbles et de ventilation sont alternés toutes les trames de 1,35m et libèrent des façades vitrées la présence de goulottes.

 

Chaque façade est différente et tient compte du contexte urbain immédiat, du paysage lointain, des vues et de l’apport solaire. La façade Nord, très ouverte se résume à une poutre treillis de 40 mètres de long, offrant une vue sans obstacle sur les bassins à flots de Bordeaux.

 

Le rez-de-chaussée est complètement libre et en relation directe avec les quais. La façade Sud, quant à elle est plus opaque et régule l’apport en énergie solaire du bâtiment via un système de brise-soleil horizontaux.

 

Sur le G5, premier édifice livré en janvier 2017, un pont habité de 20 mètres de long enjambe le patio central planté et accueille des bureaux.

Au dernier niveau, sous rampant, l’absence volontaire de faux-plafond laisse apprécier la double hauteur des volumes de travail.

 

Partager le projet :